Crépi de façade : les étapes incontournables pour le lissage

Posted by admin on
0
Façade
Crépi de façade : les étapes incontournables pour le lissage

Le crépi de façade est devenu très populaire il y a quelques années. Ce moment de gloire dépassé, beaucoup de gens cherchent un moyen de retirer le plâtre pour installer une nouvelle peinture. Le plâtrage d’un crépi de façade est une opération que les bricoleurs amateurs peuvent effectuer. Tant que vous choisissez le bon produit et suivez toutes les étapes. Focus!

Le choix du bon produit

De nos jours, il existe de nombreux produits destinés au lissage du crépi des murs extérieurs. Pour de meilleurs résultats, utilisez des peintures conçues pour le nivellement d’élévation. Comme pour les autres produits de bricolage et d’entretien domestique, la qualité de ces produits varie généralement en fonction du fabricant et/ou du prix de vente. Prenez des conseils auprès de gs-plafonnage.be pour réussir à faire le bon choix.

La préparation de la façade

Après avoir choisi le bon produit, vous devez vous lancer dans la préparation du support. Afin de rendre efficace le lissage du mur extérieur, il est en effet essentiel que le mur soit totalement bien nettoyé et sain. Il est particulièrement recommandé de retirer toutes les parties fragiles et fissurées. De plus, pensez à utiliser une brosse appropriée pour enlever la poussière des enduits de l’extérieur. Le nettoyage avec de l’eau et du bicarbonate de soude peut également aider.

L’application de l’enduit

À l’aide d’une truelle ou d’un couteau à plâtre, appliquez la première couche d’enduit sur la façade. Appliquez une couche de plâtre généreusement pour obtenir une couche épaisse. Réalisez des gestes circulaires plus larges pour améliorer l’application de l’enduit. Ne cherchez pas tout de suite la précision et le rendu le plus net possible. Cette lourde tâche est assignée à la couche de finition. Tout d’abord, considérez les irrégularités du mur extérieur. Après avoir appliqué l’enduit, laissez-la sécher pendant le temps indiqué sur l’emballage du produit. Normalement, le temps de pause est d’environ 3 heures.

La préparation de la seconde couche

Il n’est pas rare que des motifs en relief apparaissent après l’application de la première couche d’enduit. Utilisez le bord de la lame d’un couteau à enduire ou d’une spatule pour éliminer ces bosses indésirables. Dans le jargon des artisans, on entend souvent parler de « sardines ». En plus de retrouver une surface lisse, il est parfois nécessaire de poncer le mur extérieur.

L’application de la couche de finition

La seconde couche sert de support à la couche de finition pour rendre la surface du mur parfaite. Appliquez le revêtement et assurez-vous de ne pas surcharger votre machine de lissage. À ce stade, il n’est plus nécessaire d’obtenir une couche épaisse. N’hésitez pas à éliminer le revêtement en excès avec votre couteau de revêtement. Enfin, sabler toute la surface du mur traitée par un résultat optimal. Le résultat sera parfait après le suivi de ces 5 étapes incontournables au lissage d’un crépi de façade.

Alternative intéressante : l’usage de plaques de plâtre

En fait, il est possible de régler les plaques de plaque de plâtre directement sur le mur ou de visser un cadre métallique. Le mur doit être bien nettoyé et sain pour utiliser cette technique. Les problèmes d’humidité rendent cette option inenvisageable. Cette technique présente l’avantage de laisser des murs parfaits sans avoir à appliquer plusieurs couches d’enduits.

 

Conseils pour bien isoler la sous-toiture de votre habitation

Posted by admin on
0
Isolation
Conseils pour bien isoler la sous-toiture de votre habitation

En matière de rénovation ou de construction, l’isolation de la toiture est essentielle, notamment les sous-toitures. En effet, bien isoler la sous-toiture de sa maison permet de réduire les déperditions de chaleur souvent importantes dans la maison. Cependant, à moins de faire appel à une entreprise de toiture, l’isolation d’une sous-toiture n’est pas évidente lorsqu’on y connait rien. Suivez ces conseils pour bien isoler la sous-toiture de votre logement.

Analyser l’état de la charpente

Bien avant de procéder à l’isolation d’une toiture, il est conseillé de vérifier certains points, et le premier concerne l’état de la charpente. Effectivement, avant d’entamer la pose de l’isolant, il est important de vérifier avec précision l’état de la charpente. De ce fait, au cas où il y a des traces caractéristiques d’insectes xylophages, il faut appeler une entreprise spécialisée pour qu’elle réalise un diagnostic.

D’ailleurs, il existe une entreprise de toiture à Andenne en cas de besoin. Ces traces peuvent se présenter sous forme de trous sortis ou de nombreuses sciures. Après l’analyse, si le professionnel estime qu’il y a infestation, le traitement par injection est alors la plus efficace. Mais si la charpente est saine, on peut tout de suite procéder à l’isolation, mais il est tout de même conseillé de mettre un produit préventif.

Bien choisir l’isolant

Que l’on veut isoler un toit existant ou faire une rénovation de toiture, le choix des matériaux est primordial. D’une manière générale, c’est la conductivité thermique d’un matériau qui va déterminer la capacité d’isolation de ce dernier. On l’appelle communément la valeur lambda. Plus cette valeur est faible et plus le matériau est isolant.

En d’autres termes, plus l’isolant est épais, plus ses performances thermiques sont plus élevées. Quel que soit le choix du matériau, il est toutefois conseillé d’égaler ou de dépasser la valeur minimale fixée par la réglementation thermique. D’habitude, les isolants synthétiques sont souvent moins onéreux, mais plus difficiles à installer.

Les isolants naturels quant à eux, offrent une garantie écologique du matériau. Cependant, s’il faut choisir un isolant naturel, il est recommandé d’en choisir un de 26 à 22 cm d’épaisseur.

Conseil pour l’isolation de sous-toiture

Que l’on possède une sous-toiture rigide ou souple, la pose d’un isolant est indispensable. Pour l’installer, il faut avant tout agrandir la profondeur des chevrons afin d’introduire l’isolant. Ensuite, on doit fixer l’isolant de sous-toiture entre les chevrons ainsi que les liteaux qui portent la couverture du toit.

Sa principale fonction est d’assurer l’étanchéité à l’eau du comble en cas de problème avec la couverture. En effet, il est possible que certains éléments de la couverture se cassent ou qu’il y ait des infiltrations à cause de la mousse.

L’isolation de sous-toiture en deux couches

L’installation en deux couches permet d’éviter que l’isolant empiète toute son épaisseur sur la surface habitable. Pour la première couche, il faut d’abord prendre en compte la mesure d’écartement des chevrons et de la rapporter sur l’isolant en y ajoutant 1 ou 2 cm. Il faut ensuite couper les rouleaux ou panneaux avec un couteau ou une lame.

Enfin, il faut poser la seconde couche perpendiculairement à la première. Afin d’assurer une isolation continue, il est conseillé d’alterner les joints d’un rang sur l’autre. Après l’installation, il faut toujours vérifier qu’il n’y a pas de passage d’air au niveau des pannes.

Comment embellir votre terrasse extérieure ?

Posted by admin on
0
Terrasses
Comment embellir votre terrasse extérieure ?

La terrasse reste un espace de vie appréciée pour diverses raisons. Bien aménagée, elle permet de profiter du beau temps sans pour autant se priver d’un certain niveau de confort. Si vous êtes à la recherche d’inspiration pour une décoration extérieure qui vous ressemble, ces quelques pistes sont pour vous.

Une terrasse extérieure avec de l’ombrage

Pour vous protéger du soleil, vous pouvez tout bonnement déployer un parasol sur votre terrasse. Intemporel, le modèle blanc convient pour tous les styles décoratifs. Un mat en bois donne une certaine idée de chaleur et de convivialité. L’aluminium pourrait aussi s’harmoniser avec une apparence générale contemporaine. Le voile d’ombrage constitue un autre alternatif plus moderne. De plus, il offre l’avantage d’une installation facile. Cet accessoire prend peu de place en se positionnant sur un coin de votre terrasse. Si vous avez suffisamment d’espace, vous pourrez opter pour une pergola métallique. Les déclinaisons peuvent être sublimées par une toile ou des canisses.

Un espace de vie à l’abri des regards indiscrets

Le store banne se fixe directement sur la façade d’un bâti. Cette solution contemporaine s’adapte à toutes les configurations de terrasse extérieure. Son déploiement se fait sans effort à l’aide d’une simple manivelle. Une autre option consiste à mettre en place une palissade souple ou maçonnée. Diverses déclinaisons sont disponibles en magasin de bricolage. Reflétant des valeurs écologiques, les plantes à foison permettent de garder la vie privée des regards indiscrets. Ce sont des espèces touffues qui poussent à une vitesse surprenante. Plus pratiques, les voilages et les rideaux sont parfaits pour préserver votre intimité. Ils ont le mérite d’être accessibles à tous les budgets.

Aménagement extérieur avec le bon mobilier

Un mobilier bien choisi peut donner du cachet à votre terrasse. Vous devriez décider en fonction de vos attentes. Si l’endroit constitue un espace de vie à part entière, vous pouvez y aménager un véritable salon de jardin. Privilégiez des canapés avec des coussins amovibles. Quoi qu’il en soit, le confort devrait être au rendez-vous. Les matériaux et les couleurs reflètent aussi vos goûts. S’il vous manque de la place, vous pouvez vous orienter vers un seul transat ou un hamac. Ces deux accessoires peuvent être déployés les jours où la météo n’est pas propice à la bronzette. À ce titre, vous devriez prévoir un minimum de meubles de rangement pour rendre votre aménagement extérieur plus pratique.

Choisir les meilleurs revêtements pour la terrasse

Avant de poursuivre, sachez que pavage-langlet.be vous propose diverses idées d’aménagement pour votre terrasse. Ce site apporte notamment de précieux conseils sur les revêtements. Quoi qu’il en soit, les diverses solutions disponibles s’adaptent à toutes les bourses. Le mètre carré d’un parquet en bois basique par exemple est vendu à quelques dizaines d’euros. En marbre ou en granite, la pierre naturelle revient beaucoup plus chère, mais elle donne un cachet incomparable. Le carrelage est une option intermédiaire dont les premiers prix commencent à moins de 30 euros/m2. Enfin, le béton ciré peut aussi être envisagé pour un aspect moderne à souhait.

Revêtement-terrasse : Top 5 des meilleures pierres naturelles !

Posted by admin on
0
Terrasses
Revêtement-terrasse : Top 5 des meilleures pierres naturelles !

Utilisées par nos ancêtres, les pierres naturelles sont encore d’actualités et se placent même en tête de liste des revêtements-terrasses les plus prisées. Résistantes à toutes les conditions externes et les intempéries, les pierres naturelles offrent même une terrasse durable. Parmi les panoplies de pierres naturelles revendues au marché, il n’est pas facile de faire le choix. Voici les tops cinq pour éclairer votre choix !

1. La pierre bleue : pour une terrasse parfaite !

La pierre bleue est un intemporel des terrasses. La variété haute qualité est issue de la Belgique ! Parmi ses atouts les plus cités, on note l’imperméabilité, la résistance au gel, la propriété antidérapante, l’entretien facile et sa durabilité. Les pierres bleues sont réputées insensibles aux froids et à l’humidité ! Bref, des qualités qui lui attribuent le premier rang du meilleur revêtement. Pour profiter d’une jolie terrasse en pierre bleue, dénichez vos matériaux chez les fabricants les plus connus et faites intervenir un pro dans sa pose.

2. Les marbres bruts : du naturel dans les terrasses !

Les pierres brutes n’ont subi aucune transformation mis à part le ponçage et le découpage ! En totale harmonie avec un style naturel, les marbres sont le revêtement capable d’offrir une meilleure résistance à la terrasse. Idéaux dans les résidences secondaires en accord avec le principe d’une habitation paysanne, le marbre est parfait pour une terrasse assez brillante et impropre aux salissures.

3. De l’ardoise : le luxe des styles naturels !

Indéniablement, l’ardoise est intemporelle et figure actuellement parmi les revêtements les plus luxueux en termes de terrasses. Des atouts qui ne se résument pas sur l’esthétique, mais accaparent également la résistance au froid, à l’exposition permanente au soleil. Depuis ses veines, ses aspects rugueux ou lisses, l’ardoise est déclinable en plusieurs finitions même si le noire foncée mi-brillante, qui a toujours été son point fort persiste.

4. Une terrasse en grès : pour un rendu unique !

L’histoire géologique de cette roche reflète solidité et richesse en minéraux. Sa résistance ne fait ainsi aucun doute. Le principal avantage d’une terrasse en grès c’est sa finition rugueuse offrant une meilleure adhérence. Et non loin de ce cliché pratique, le grès rappelle inévitablement le marron crème, le grenat et l’orange, toutes des couleurs conjuguées au terracotta. C’est la couleur la plus tendance de nos jours ! Roche souvent importée, le grès vous permet d’avoir une terrasse unique !

5. Le quartzite : une terrasse durable !

On les apprécie particulièrement à cause de son aspect presque vitreux ou brillant. Avec du quartzite, la terrasse a une meilleure assise et reste très stable. C’est donc le revêtement idéal pour la terrasse à fort trafic, mais n’est pas également interdit dans les maisons individuelles. Au sein de cette même roche, il y a des possibilités de trouver des veinas très distinctifs, de marier les couleurs assorties et de jouer dans leurs formes brutes. En somme, le quartzite allie durabilité et esthétique.

Quels entretiens prévoir pour une terrasse en composite ?

Posted by admin on
0
Terrasses
Quels entretiens prévoir pour une terrasse en composite ?

Le choix d’une terrasse en composite est judicieux. Matériau très prisé dans le revêtement de terrasse, le composite allie résistance aux putréfactions et esthétique. Alternative en remplacement du bois, qui demande des entretiens assez conséquents, le composite en est moins exigeant. Mais comme tous les revêtements qui ont leurs listes d’interdits et d’autorisés, les composites a un atout de facilité d’entretien que les voici.

Au quotidien : Un simple nettoyage !

Il est reproché un peu aux composites cet aspect synthétique, mais derrière une telle allure se cachent des véritables trésors qui vous enrichit au fur du temps. Parmi les avantages cités des composites : le prix et la facilité d’entretien arrivent en tête de liste. Et c’est confirmé, car la pose d’une terrasse composite a un prix très raisonnable face aux terrasses bois, mais remplit ce côté chaleureux tant apprécié du bois par rapport aux terrasses en carrelage. Demandez votre devis chez kozari-terrasse.be pour en comprendre davantage.

L’avantage du composite est aussi la facilité d’entretien. D’un coup de balai, de serpillère et le tour est joué. De cette manière, les coûts alloués à l’entretien seront moindres. Et c’est nettement plus ressenti dans le cas où la terrasse occupe une place importante.

À la fin de chaque saison : un nettoyage poussé

Toutes les semaines, le nettoyage est amplement suffisant. Une terrasse composite, comme tout autre terrasse demande des entretiens un peu poussés en mi-saison. L’effort est entrepris pour débarrasser les effets de la neige, des pluies, d’une forte chaleur, des poussières et des feuilles mortes. Particulièrement après le beau temps il faut s’armer d’un soin assez profond. Entre autres, on adore séjourner dehors lorsque le soleil était présent : les barbecues, les piscines, le déplacement des meubles. Ces actions rappellent inévitablement que la terrasse a été exposée à des taches de graisses, d’eau, de salissures diverses et d’empiètement sans précédent. Consultez les produits autorisés et sélectionnés parmi les outils de nettoyage les plus pratiques comme le balai, les brosses, les serpillères, le jet d’eau, l’eau chaude, le savon noir, les abrasifs.

Les accidents : à chaque tâche ses astuces !

Lors de tous les évènements qui se sont succédés sur la terrasse en composite, les passages des convives ne resteront probablement pas indélébiles. L’ennemi primordial du composite est d’ailleurs les rayures. Aussi, grattez la partie rayée par un papier abrasif jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Puis, il y a aussi les graisses en résidus qui sont disgracieux. Le plus simple serait de faire bouillir de l’eau et de réaliser un mélange avec du savon noir à passer par une serpillère.

Si on peut compter au bout des doigts le nombre de tâches tenaces pour un composite, on en conclut qu’il s’agit d’un revêtement ultrarésistant. Par ailleurs, le choix d’un composite permet de bénéficier de sa terrasse plus longuement et d’être affranchie des entretiens fastidieux. À rappeler que chez le bois, le matériau que le composite imite, il aurait fallu amener les lasures et le dégriseur.

Façade ancienne : Voici comment vous devez la rénover !

Posted by admin on
0
Façade
Façade ancienne : Voici comment vous devez la rénover !

Il n’est pas très esthétique, voire dangereux pour son bâti de laisser fleurir les moisissures pour les années suivantes. La rénovation chez une façade ancienne ne revêt pas simplement un souhait d’esthétique, bien que cela y contribue largement, mais est très bénéfique à la santé de l’ensemble du mur. Nous délivrons tous les manières de procéder.

Évaluez la pathologie de la façade

Une vieille façade aurait forcément fait face à des intempéries successives. Bien que la maçonnerie aurait été édifiée par un architecte qualifié, il est évident qu’il n’arriverait pas à défier le temps sans entretien.  Vous êtes ainsi sollicité à évaluer les éventuelles pathologies bien que son grand âge apparaisse à première vue.

On peut catégoriser les pathologies en fonction de leurs origines.  En premier les moisissures qui sont souvent les résultats de l’humidité non maîtrisée comme une mauvaise gestion des pluies, des remontées capillaires ou une mauvaise exposition. Cela peut affecter largement les maçonneries internes. Les fissures et cassures, de leurs côtés, peuvent émaner des défauts de stabilisation de gros œuvre ou une simple fragilité du revêtement ancien de la façade. Adressez-vous à la-renovation-moderne.be, ou des spécialistes de la rénovation façade pour en comprendre davantage.

Rendez-vous auprès de la mairie

Si les travaux d’intérieurs ne mentionnent pas tellement de nécessité à approcher la mairie sauf pour une extension de la surface habitable, les travaux d’extérieur sont cités par le code de l’urbanisme ou PLU. Ce dernier fait référence aux matériaux et couleurs autorisées en fonction de votre emplacement. C’est un cas à revoir soigneusement si votre habitation est à proximité d’un monument historique, d’un site protégé. De même, il faut noter que si elle s’ouvre ou est proche d’une voie mitoyenne ou même publique, vous êtes tenus d’avertir les voisins ou les passants. A rappeler qu’en amont, une rénovation de la façade implique l’installation des échafaudages, la protection de l’environnement contre des éventuelles projections de poussières, de liquides et des gravats.

Nettoyage et traitement de la façade

Les techniques de nettoyage sont diverses et à choisir en fonction de votre budget, de l’état du mur et aussi de son accessibilité. Il y a le nettoyage à sec par l’usage d’un abrasif en vue de réaliser cette procédure à sec, le dégraissage du mur, la projection à haute pression d’eau, des produits de nettoyage. Les produits doivent être des anti-mousses, des cristaux de soude, du vinaigre blanc, de l’eau de javel ou de la potasse. Terminez le nettoyage par un traitement hydrofuge.

Rénovation ou réfection de la façade

La façade si elle est simple aurait besoin d’être repeinte.  Le cas échéant, si les pathologies ont pris de l’ampleur, vous devez refaire son enduit en tâchant de ne pas oublier le primaire d’accroche et de choisir par la suite entre la version d’enduit aérien ou hydraulique. Le dernier étant le plus résistant si le premier est abordable. C’est le même cas pour un crépi sauf qu’il requiert la nécessité d’une belle finition.

Terrasse extérieure : le choix du bon matériau

Posted by admin on
0
Terrasses
Terrasse extérieure : le choix du bon matériau

Une terrasse se présente comme la meilleure option pour profiter des beaux jours à la maison. Entre la maison et le jardin, entre amis ou en famille, la terrasse est un endroit idéal pour s’amuser et se détendre. Si vous souhaitez construire une terrasse, vous devez d’abord choisir le bon revêtement : pierre naturelle, bois, carreaux, béton, les possibilités sont infinies.

L’incontournable, le bois naturel

L’aménagement de terrasse dans le Brabant Wallon se distingue par un matériau incontournable dans la refonte d’une terrasse, le bois. Le bois organique est visuellement et tactilement agréable. Par conséquent, il est parfait pour ceux qui aiment marcher pieds nus sur la terrasse. Les couleurs varient en fonction du traitement et du type de bois sélectionnés : bois de chêne européen, pin, frêne, gomme arabique, ainsi que le teck, ipe, iroko, cumaru et autres bois exotiques.

Ces arbres présentent également des caractéristiques différentes en termes de qualité, de dureté et de durabilité. Donc, le choix du bois dépendra de vos attentes, de votre budget et du style de votre résidence.

Un matériau écologique, le bambou

Si vous souhaitez emprunter la voie verte lorsque vous recherchez des matériaux durables et solides, choisissez le bambou. En Asie, presque toutes les terrasses sont en bambou, mais dans notre région, c’est encore rare. La forte croissance de ce matériau en Europe est principalement liée aux aspects écologiques. Sur le bambou, seule la tige est coupée et la plante pousse rapidement. Le bambou absorbe également plus de dioxyde de carbone que le bois dur.

De plus, le bambou est un matériau particulièrement solide et durable, surtout lorsqu’il est comprimé. Le bambou d’une densité de 1180 kg/m3 peut facilement rivaliser avec les feuillus tropicaux. Notez aussi que le bambou est simple à entretenir. Si vous souhaitez conserver sa couleur naturelle, vous devez la traiter avec de l’huile et un protecteur UV spécifique. Par contre, si vous appréciez que votre terrasse soit grise et un peu rugueuse, vous pouvez contourner rapidement la case entretien.

La plus tendance, la pierre naturelle

Les producteurs de pierre naturelle ont remarqué ces dernières années que les grandes dalles sont idéales pour les terrasses. Un mètre sur un mètre, voire deux mètres sur deux, les dimensions n’ont rien d’exceptionnel. Ces formats sont parfaits pour les styles de maisons modernes et sobres, bien qu’ils conviennent également à d’autres styles. En plus de la forme, la pierre naturelle se présente aussi sous différentes épaisseurs. Vous pouvez choisir la pierre naturelle belge ou importée de Chine ou du Vietnam. Ils sont tous durables, mais sachez que les pierres précieuses asiatiques bon marché s’oxyderont et se faneront avec le temps.

La bonne alternative, le grès cérame

Le grès cérame est un substitut possible à la pierre naturelle. Il peut parfaitement calquer le granit. Mélange d’argile cuite à haute température et de composants minéraux, les carreaux de grès cérame disposent d’un attrait indéniable : très denses, très durs, solides et durables, et peuvent résister aux intempéries. Il ne sera jamais démodé et le choix des couleurs et des motifs est presque illimité. Il est également facile à entretenir et peut imiter de nombreux matériaux comme le bois ou le métal.

Rénovation de votre façade : que devez-vous faire avant les travaux?

Posted by admin on
0
Façade
Rénovation de votre façade : que devez-vous faire avant les travaux?

La façade constitue la partie la plus visible de votre maison. Elle contribue à l’esthétique de l’habitat, mais également à l’harmonie du quartier. C’est la raison pour laquelle la rénovation de cette partie du bâtiment doit suivre quelques règles d’usage en Belgique. Découvrez-en davantage sur la démarche à respecter en amont de la réhabilitation.

Un permis pour tout ravalement de façade

De manière générale, il faut un permis d’urbanisme si vous comptez changer l’aspect extérieur de votre maison. Pour ne pas s’exposer à un rappel à l’ordre de la part des autorités compétentes, il vaut mieux se renseigner préalablement. La région bruxelloise et la Flandre exigent à ce que vous disposiez d’un permis d’urbanisme avant de mener des travaux de réhabilitation. Les administrations locales appliquent cette règle pour tout changement de couleur. Ce serait prudent de s’informer si vous souhaitez juste faire un rafraîchissement de la peinture existante et reprendre le même ton. La mise en place d’isolation ou d’un nouveau revêtement à l’extérieur du bâtiment est également soumise aux législations territoriales. Concrètement, il vous faut vous rapprocher de la commune et vous adresser au bureau de l’urbanisme. Ce serait plus rapide si vous venez avec un plan montrant sommairement ou de manière détaillée l’aménagement. Un échantillon de la nouvelle peinture à appliquer peut être utile.

Une exception est de rigueur à Bruxelles

Faire appel à un bon entrepreneur à Bruxelles pourrait vous éviter de nombreux ennuis. Ce prestataire pourra vous informer sur les réglementations en vigueur. Il est en mesure de vous préciser s’il faut un permis ou non pour les travaux que vous lui confiez. Dans la capitale belge, le ravalement de façade est exempté d’autorisation au préalable. Par contre les maisons visibles depuis les espaces publics bénéficient d’une exception. Elles font l’objet de davantage d’attention. Il faudra demander l’aval de la municipalité avant de toucher à leurs murs extérieurs. Les propriétés situées dans une zone de protection sont aussi fortement réglementées, du moins pour leur apparence. L’ajout d’éléments décoratifs qui dépassent de 12 cm la surface initiale de la façade devrait faire l’objet d’une étude de la part de la magistrature de la ville.

Quelques règles propres à la Wallonie

La Wallonie applique une règle relativement moins stricte en matière d’urbanisme. La région n’exige pas d’autorisation en particulier pour un rafraîchissement de façade. Vous pouvez directement repeindre votre mur en veillant à reprendre la même couleur que celle dans le permis de construire. L’ajout d’un nouveau bardage se fait sans aucune demande. C’est le cas pour l’intégration d’éléments décoratifs. L’administration wallonne vous donne la possibilité de poser une isolation par l’extérieur à votre convenance. Vous pouvez procéder librement, même cela change l’apparence générale du bâtiment. Pour des raisons esthétiques, vous avez la permission de couvrir la façade par un parement différent. À titre de comparaison, la Flandre exige à ce que vous demandiez une autorisation si vous comptez mettre un revêtement en plaquette. Pour la Wallonie, si l’épaisseur de l’aménagement ne dépasse pas les 30 cm, vous avez le champ libre. Ce serait tout de même préférable que les travaux rendent votre logement beaucoup plus économe en énergie.

5 erreurs à éviter pour l’extension de maison

Posted by admin on
0
Agrandissement
5 erreurs à éviter pour l’extension de maison

Plusieurs raisons incitent une famille à agrandir leur maison : création d’un coin bureau, aménagement d’une nouvelle chambre, création d’une cuisine ouverte, etc. La réalisation des travaux d’agrandissement est parfaite pour concrétiser ces projets, tout en restant dans la maison pendant les travaux. Toutefois, un projet d’extension de la maison, aussi bien l’ajout d’une nouvelle pièce, l’installation d’une véranda et la surélévation, se réalise avec le total respect des règles. Zoom sur 5 erreurs à éviter pendant un agrandissement de maison.

1. Oublier d’étudier profondément le projet

Par manque de patience, la plupart des particuliers réalisent les grands travaux d’agrandissement de maison, sans prendre le temps de bien étudier le projet. La première étape consiste à bien choisir son projet d’agrandissement de maison. Mais, quelles sont réellement vos besoins par rapport à cette extension ? Souhaitez-vous créer une ou plusieurs pièces ? La luminosité est-elle plus importante que la taille ? En répondant à ces questions, il vous serait facile de déterminer l’objectif du projet d’agrandissement.

2. Délaisser les démarches légales

Rares sont les particuliers qui prennent le temps de se renseigner sur les démarches légales régissant le projet. Piqure de rappel : plusieurs démarches sont obligatoires pendant l’agrandissement de la maison. À titre d’exemple, les maisons localisées en zone urbaine gérées par un PLU exigeant une déclaration préalable de travaux pour réaliser les extensions en L et en bois dont la surface habitable varie de 5 m² à 40 m². Par contre, un permis de construire est exigé pour les travaux d’agrandissement en briques, en bois, en moellons dont la surface habitable est supérieure à 40 m².

3. Ne pas demander l’aide d’un professionnel

Agrandir une maison n’est jamais une mince affaire, et peut virer en un véritable casse-tête. Pour créer une belle extension, tout en évitant les mauvaises surprises, l’idéal est de toujours faire appel à l’expérience d’un professionnel de construction de rénovation. Selon les attentes, les besoins et le budget de la famille, plusieurs solutions leur sont offertes.

4. Mal aménager l’agrandissement de maison avec l’existant

L’une des erreurs les plus communes pendant la réalisation de travaux d’extension est de considérer l’agrandissement comme une partie indépendante de la maison. Pour réussir un tel projet, il faut toujours créer une cohérence entre les pièces. Mais, l’harmonisation ne concerne pas uniquement l’intérieur de la maison, mais touche aussi la partie extérieure. L’extension doit être en parfaite harmonie avec la façade existante.

5. Mésestimer le budget de l’extension de maison

La minimisation du budget fait partie des erreurs courantes lors de la création d’une extension de maison. Or, ces travaux peuvent être onéreux, mais le prix varie, bien évidemment, d’un projet à un autre. Pour les familles n’ayant qu’un budget faible, le mieux est d’opter pour une véranda. Avec un budget moyen, la famille peut entamer des travaux d’aménagement de combles. Enfin, les projets d’agrandissement les plus sophistiqués, conduits par un architecte, exigeant plusieurs heures de travail et des matières coûteuses, se trouvent dans l’intervalle des hauts tarifs.

Instructions sur la construction de terrasse en bois contemporaine

Posted by admin on
0
Terrasses
Instructions sur la construction de terrasse en bois contemporaine

Lorsque l’aménagement intérieur touche à sa fin et qu’il est temps pour vous d’entamer celui de l’extérieur, optez pour le style contemporain. Ce dernier est devenu très en vogue et vous n’avez pas besoin de trop dépenser pour réussir à parfaire votre extérieur. Ci-dessous différentes instructions à prendre en comptent pour construire une magnifique terrasse en bois contemporaine.

Choisir une terrasse fabriquée sur mesure

Il n’y a rien de mieux que d’avoir une jolie terrasse en bois sur mesure pour se détendre en famille. D’ailleurs, cet espace est aussi idéal pour accueillir vos invités. Oubliez la routine de passer du temps dans le salon et profitez d’une magnifique saison pour rester à l’extérieur de votre maison. Choisissez dans ce cas un meilleur menuisier d’extérieur pour construire une terrasse en bois au style contemporain. Il vous suffit de demander un devis personnalisé et de vous entretenir avec le responsable pour décider du plan général de la terrasse.

Définir l’ambiance globale de la terrasse

Pour faire apparaître le style contemporain dans votre terrasse, misez sur un espace dessiné en lignes tendues. Tournez votre choix vers une forme rectiligne. Concernant les matériaux, le bois est le plus privilégié pour votre terrasse. Sa couleur brute est fortement recommandée. Cela n’empêche pas quand même d’opter pour deux tons de couleurs sur votre terrasse. Sinon, la nuance de gris pourrait aussi s’adapter à l’ambiance contemporaine. Pour personnaliser votre décor, ajoutez quelques végétaux par ci et par là sans encombrer la terrasse.

Ajouter un espace fonctionnel sur la terrasse

Comme il s’agit d’un style contemporain, l’idéal est de structurer l’espace de façon à ce qu’il existe une partie considérée comme fonctionnelle. L’espace repas doit donc être délimité dans la terrasse contemporaine. Pour ajouter ce point dans votre espace extérieur, utilisez les styles d’orientation pour séparer les espaces. Jouez avec les couleurs pour cadrer un espace d’un autre. Ainsi, votre terrasse sera bien structurée comme vous l’avez imaginée.

Marier le bois avec d’autres matériaux

Même si vous avez choisi le bois comme matériaux de base d’un style contemporain, vous pouvez toujours l’ajouter avec d’autres matériaux. L’idéal est de savoir les marier. Tous les matériaux de base peuvent se faire donc avec le bois. Ensuite, vous avez l’opportunité de revêtir le sol avec des matériaux comme les carreaux à imitation bois. Ces derniers sont recommandés, car ils sont faciles à nettoyer et sont très résistants.

Intégrer de l’éclairage à la terrasse contemporaine

Ne vous limitez pas à une sortie en journée dans votre terrasse, profitez également d’un dîner chaleureux et d’un barbecue avec vos proches dans cet espace. Ajoutez donc de l’éclairage, car vous en aurez besoin pour vos bons moments. Les petits luminaires accrochés sur les arbres sont de très bonnes alternatives pour apporter de la lumière sur votre terrasse. N’oubliez pas non plus les bordures de marches pour délimiter votre allée.

Pour le reste, ajoutez une touche personnalisée de votre part. Quelques accessoires décoratifs seront les bienvenus. Choisissez juste ceux qui conviennent avec l’extérieur et surtout n’encombrez pas trop votre espace.