Façade ancienne : Voici comment vous devez la rénover !

Posted by admin on
0
Façade
Façade ancienne : Voici comment vous devez la rénover !

Il n’est pas très esthétique, voire dangereux pour son bâti de laisser fleurir les moisissures pour les années suivantes. La rénovation chez une façade ancienne ne revêt pas simplement un souhait d’esthétique, bien que cela y contribue largement, mais est très bénéfique à la santé de l’ensemble du mur. Nous délivrons tous les manières de procéder.

Évaluez la pathologie de la façade

Une vieille façade aurait forcément fait face à des intempéries successives. Bien que la maçonnerie aurait été édifiée par un architecte qualifié, il est évident qu’il n’arriverait pas à défier le temps sans entretien.  Vous êtes ainsi sollicité à évaluer les éventuelles pathologies bien que son grand âge apparaisse à première vue.

On peut catégoriser les pathologies en fonction de leurs origines.  En premier les moisissures qui sont souvent les résultats de l’humidité non maîtrisée comme une mauvaise gestion des pluies, des remontées capillaires ou une mauvaise exposition. Cela peut affecter largement les maçonneries internes. Les fissures et cassures, de leurs côtés, peuvent émaner des défauts de stabilisation de gros œuvre ou une simple fragilité du revêtement ancien de la façade. Adressez-vous à la-renovation-moderne.be, ou des spécialistes de la rénovation façade pour en comprendre davantage.

Rendez-vous auprès de la mairie

Si les travaux d’intérieurs ne mentionnent pas tellement de nécessité à approcher la mairie sauf pour une extension de la surface habitable, les travaux d’extérieur sont cités par le code de l’urbanisme ou PLU. Ce dernier fait référence aux matériaux et couleurs autorisées en fonction de votre emplacement. C’est un cas à revoir soigneusement si votre habitation est à proximité d’un monument historique, d’un site protégé. De même, il faut noter que si elle s’ouvre ou est proche d’une voie mitoyenne ou même publique, vous êtes tenus d’avertir les voisins ou les passants. A rappeler qu’en amont, une rénovation de la façade implique l’installation des échafaudages, la protection de l’environnement contre des éventuelles projections de poussières, de liquides et des gravats.

Nettoyage et traitement de la façade

Les techniques de nettoyage sont diverses et à choisir en fonction de votre budget, de l’état du mur et aussi de son accessibilité. Il y a le nettoyage à sec par l’usage d’un abrasif en vue de réaliser cette procédure à sec, le dégraissage du mur, la projection à haute pression d’eau, des produits de nettoyage. Les produits doivent être des anti-mousses, des cristaux de soude, du vinaigre blanc, de l’eau de javel ou de la potasse. Terminez le nettoyage par un traitement hydrofuge.

Rénovation ou réfection de la façade

La façade si elle est simple aurait besoin d’être repeinte.  Le cas échéant, si les pathologies ont pris de l’ampleur, vous devez refaire son enduit en tâchant de ne pas oublier le primaire d’accroche et de choisir par la suite entre la version d’enduit aérien ou hydraulique. Le dernier étant le plus résistant si le premier est abordable. C’est le même cas pour un crépi sauf qu’il requiert la nécessité d’une belle finition.

Terrasse extérieure : le choix du bon matériau

Posted by admin on
0
Terrasses
Terrasse extérieure : le choix du bon matériau

Une terrasse se présente comme la meilleure option pour profiter des beaux jours à la maison. Entre la maison et le jardin, entre amis ou en famille, la terrasse est un endroit idéal pour s’amuser et se détendre. Si vous souhaitez construire une terrasse, vous devez d’abord choisir le bon revêtement : pierre naturelle, bois, carreaux, béton, les possibilités sont infinies.

L’incontournable, le bois naturel

L’aménagement de terrasse dans le Brabant Wallon se distingue par un matériau incontournable dans la refonte d’une terrasse, le bois. Le bois organique est visuellement et tactilement agréable. Par conséquent, il est parfait pour ceux qui aiment marcher pieds nus sur la terrasse. Les couleurs varient en fonction du traitement et du type de bois sélectionnés : bois de chêne européen, pin, frêne, gomme arabique, ainsi que le teck, ipe, iroko, cumaru et autres bois exotiques.

Ces arbres présentent également des caractéristiques différentes en termes de qualité, de dureté et de durabilité. Donc, le choix du bois dépendra de vos attentes, de votre budget et du style de votre résidence.

Un matériau écologique, le bambou

Si vous souhaitez emprunter la voie verte lorsque vous recherchez des matériaux durables et solides, choisissez le bambou. En Asie, presque toutes les terrasses sont en bambou, mais dans notre région, c’est encore rare. La forte croissance de ce matériau en Europe est principalement liée aux aspects écologiques. Sur le bambou, seule la tige est coupée et la plante pousse rapidement. Le bambou absorbe également plus de dioxyde de carbone que le bois dur.

De plus, le bambou est un matériau particulièrement solide et durable, surtout lorsqu’il est comprimé. Le bambou d’une densité de 1180 kg/m3 peut facilement rivaliser avec les feuillus tropicaux. Notez aussi que le bambou est simple à entretenir. Si vous souhaitez conserver sa couleur naturelle, vous devez la traiter avec de l’huile et un protecteur UV spécifique. Par contre, si vous appréciez que votre terrasse soit grise et un peu rugueuse, vous pouvez contourner rapidement la case entretien.

La plus tendance, la pierre naturelle

Les producteurs de pierre naturelle ont remarqué ces dernières années que les grandes dalles sont idéales pour les terrasses. Un mètre sur un mètre, voire deux mètres sur deux, les dimensions n’ont rien d’exceptionnel. Ces formats sont parfaits pour les styles de maisons modernes et sobres, bien qu’ils conviennent également à d’autres styles. En plus de la forme, la pierre naturelle se présente aussi sous différentes épaisseurs. Vous pouvez choisir la pierre naturelle belge ou importée de Chine ou du Vietnam. Ils sont tous durables, mais sachez que les pierres précieuses asiatiques bon marché s’oxyderont et se faneront avec le temps.

La bonne alternative, le grès cérame

Le grès cérame est un substitut possible à la pierre naturelle. Il peut parfaitement calquer le granit. Mélange d’argile cuite à haute température et de composants minéraux, les carreaux de grès cérame disposent d’un attrait indéniable : très denses, très durs, solides et durables, et peuvent résister aux intempéries. Il ne sera jamais démodé et le choix des couleurs et des motifs est presque illimité. Il est également facile à entretenir et peut imiter de nombreux matériaux comme le bois ou le métal.

Rénovation de votre façade : que devez-vous faire avant les travaux?

Posted by admin on
0
Façade
Rénovation de votre façade : que devez-vous faire avant les travaux?

La façade constitue la partie la plus visible de votre maison. Elle contribue à l’esthétique de l’habitat, mais également à l’harmonie du quartier. C’est la raison pour laquelle la rénovation de cette partie du bâtiment doit suivre quelques règles d’usage en Belgique. Découvrez-en davantage sur la démarche à respecter en amont de la réhabilitation.

Un permis pour tout ravalement de façade

De manière générale, il faut un permis d’urbanisme si vous comptez changer l’aspect extérieur de votre maison. Pour ne pas s’exposer à un rappel à l’ordre de la part des autorités compétentes, il vaut mieux se renseigner préalablement. La région bruxelloise et la Flandre exigent à ce que vous disposiez d’un permis d’urbanisme avant de mener des travaux de réhabilitation. Les administrations locales appliquent cette règle pour tout changement de couleur. Ce serait prudent de s’informer si vous souhaitez juste faire un rafraîchissement de la peinture existante et reprendre le même ton. La mise en place d’isolation ou d’un nouveau revêtement à l’extérieur du bâtiment est également soumise aux législations territoriales. Concrètement, il vous faut vous rapprocher de la commune et vous adresser au bureau de l’urbanisme. Ce serait plus rapide si vous venez avec un plan montrant sommairement ou de manière détaillée l’aménagement. Un échantillon de la nouvelle peinture à appliquer peut être utile.

Une exception est de rigueur à Bruxelles

Faire appel à un bon entrepreneur à Bruxelles pourrait vous éviter de nombreux ennuis. Ce prestataire pourra vous informer sur les réglementations en vigueur. Il est en mesure de vous préciser s’il faut un permis ou non pour les travaux que vous lui confiez. Dans la capitale belge, le ravalement de façade est exempté d’autorisation au préalable. Par contre les maisons visibles depuis les espaces publics bénéficient d’une exception. Elles font l’objet de davantage d’attention. Il faudra demander l’aval de la municipalité avant de toucher à leurs murs extérieurs. Les propriétés situées dans une zone de protection sont aussi fortement réglementées, du moins pour leur apparence. L’ajout d’éléments décoratifs qui dépassent de 12 cm la surface initiale de la façade devrait faire l’objet d’une étude de la part de la magistrature de la ville.

Quelques règles propres à la Wallonie

La Wallonie applique une règle relativement moins stricte en matière d’urbanisme. La région n’exige pas d’autorisation en particulier pour un rafraîchissement de façade. Vous pouvez directement repeindre votre mur en veillant à reprendre la même couleur que celle dans le permis de construire. L’ajout d’un nouveau bardage se fait sans aucune demande. C’est le cas pour l’intégration d’éléments décoratifs. L’administration wallonne vous donne la possibilité de poser une isolation par l’extérieur à votre convenance. Vous pouvez procéder librement, même cela change l’apparence générale du bâtiment. Pour des raisons esthétiques, vous avez la permission de couvrir la façade par un parement différent. À titre de comparaison, la Flandre exige à ce que vous demandiez une autorisation si vous comptez mettre un revêtement en plaquette. Pour la Wallonie, si l’épaisseur de l’aménagement ne dépasse pas les 30 cm, vous avez le champ libre. Ce serait tout de même préférable que les travaux rendent votre logement beaucoup plus économe en énergie.

5 erreurs à éviter pour l’extension de maison

Posted by admin on
0
Agrandissement
5 erreurs à éviter pour l’extension de maison

Plusieurs raisons incitent une famille à agrandir leur maison : création d’un coin bureau, aménagement d’une nouvelle chambre, création d’une cuisine ouverte, etc. La réalisation des travaux d’agrandissement est parfaite pour concrétiser ces projets, tout en restant dans la maison pendant les travaux. Toutefois, un projet d’extension de la maison, aussi bien l’ajout d’une nouvelle pièce, l’installation d’une véranda et la surélévation, se réalise avec le total respect des règles. Zoom sur 5 erreurs à éviter pendant un agrandissement de maison.

1. Oublier d’étudier profondément le projet

Par manque de patience, la plupart des particuliers réalisent les grands travaux d’agrandissement de maison, sans prendre le temps de bien étudier le projet. La première étape consiste à bien choisir son projet d’agrandissement de maison. Mais, quelles sont réellement vos besoins par rapport à cette extension ? Souhaitez-vous créer une ou plusieurs pièces ? La luminosité est-elle plus importante que la taille ? En répondant à ces questions, il vous serait facile de déterminer l’objectif du projet d’agrandissement.

2. Délaisser les démarches légales

Rares sont les particuliers qui prennent le temps de se renseigner sur les démarches légales régissant le projet. Piqure de rappel : plusieurs démarches sont obligatoires pendant l’agrandissement de la maison. À titre d’exemple, les maisons localisées en zone urbaine gérées par un PLU exigeant une déclaration préalable de travaux pour réaliser les extensions en L et en bois dont la surface habitable varie de 5 m² à 40 m². Par contre, un permis de construire est exigé pour les travaux d’agrandissement en briques, en bois, en moellons dont la surface habitable est supérieure à 40 m².

3. Ne pas demander l’aide d’un professionnel

Agrandir une maison n’est jamais une mince affaire, et peut virer en un véritable casse-tête. Pour créer une belle extension, tout en évitant les mauvaises surprises, l’idéal est de toujours faire appel à l’expérience d’un professionnel de construction de rénovation. Selon les attentes, les besoins et le budget de la famille, plusieurs solutions leur sont offertes.

4. Mal aménager l’agrandissement de maison avec l’existant

L’une des erreurs les plus communes pendant la réalisation de travaux d’extension est de considérer l’agrandissement comme une partie indépendante de la maison. Pour réussir un tel projet, il faut toujours créer une cohérence entre les pièces. Mais, l’harmonisation ne concerne pas uniquement l’intérieur de la maison, mais touche aussi la partie extérieure. L’extension doit être en parfaite harmonie avec la façade existante.

5. Mésestimer le budget de l’extension de maison

La minimisation du budget fait partie des erreurs courantes lors de la création d’une extension de maison. Or, ces travaux peuvent être onéreux, mais le prix varie, bien évidemment, d’un projet à un autre. Pour les familles n’ayant qu’un budget faible, le mieux est d’opter pour une véranda. Avec un budget moyen, la famille peut entamer des travaux d’aménagement de combles. Enfin, les projets d’agrandissement les plus sophistiqués, conduits par un architecte, exigeant plusieurs heures de travail et des matières coûteuses, se trouvent dans l’intervalle des hauts tarifs.

Instructions sur la construction de terrasse en bois contemporaine

Posted by admin on
0
Terrasses
Instructions sur la construction de terrasse en bois contemporaine

Lorsque l’aménagement intérieur touche à sa fin et qu’il est temps pour vous d’entamer celui de l’extérieur, optez pour le style contemporain. Ce dernier est devenu très en vogue et vous n’avez pas besoin de trop dépenser pour réussir à parfaire votre extérieur. Ci-dessous différentes instructions à prendre en comptent pour construire une magnifique terrasse en bois contemporaine.

Choisir une terrasse fabriquée sur mesure

Il n’y a rien de mieux que d’avoir une jolie terrasse en bois sur mesure pour se détendre en famille. D’ailleurs, cet espace est aussi idéal pour accueillir vos invités. Oubliez la routine de passer du temps dans le salon et profitez d’une magnifique saison pour rester à l’extérieur de votre maison. Choisissez dans ce cas un meilleur menuisier d’extérieur pour construire une terrasse en bois au style contemporain. Il vous suffit de demander un devis personnalisé et de vous entretenir avec le responsable pour décider du plan général de la terrasse.

Définir l’ambiance globale de la terrasse

Pour faire apparaître le style contemporain dans votre terrasse, misez sur un espace dessiné en lignes tendues. Tournez votre choix vers une forme rectiligne. Concernant les matériaux, le bois est le plus privilégié pour votre terrasse. Sa couleur brute est fortement recommandée. Cela n’empêche pas quand même d’opter pour deux tons de couleurs sur votre terrasse. Sinon, la nuance de gris pourrait aussi s’adapter à l’ambiance contemporaine. Pour personnaliser votre décor, ajoutez quelques végétaux par ci et par là sans encombrer la terrasse.

Ajouter un espace fonctionnel sur la terrasse

Comme il s’agit d’un style contemporain, l’idéal est de structurer l’espace de façon à ce qu’il existe une partie considérée comme fonctionnelle. L’espace repas doit donc être délimité dans la terrasse contemporaine. Pour ajouter ce point dans votre espace extérieur, utilisez les styles d’orientation pour séparer les espaces. Jouez avec les couleurs pour cadrer un espace d’un autre. Ainsi, votre terrasse sera bien structurée comme vous l’avez imaginée.

Marier le bois avec d’autres matériaux

Même si vous avez choisi le bois comme matériaux de base d’un style contemporain, vous pouvez toujours l’ajouter avec d’autres matériaux. L’idéal est de savoir les marier. Tous les matériaux de base peuvent se faire donc avec le bois. Ensuite, vous avez l’opportunité de revêtir le sol avec des matériaux comme les carreaux à imitation bois. Ces derniers sont recommandés, car ils sont faciles à nettoyer et sont très résistants.

Intégrer de l’éclairage à la terrasse contemporaine

Ne vous limitez pas à une sortie en journée dans votre terrasse, profitez également d’un dîner chaleureux et d’un barbecue avec vos proches dans cet espace. Ajoutez donc de l’éclairage, car vous en aurez besoin pour vos bons moments. Les petits luminaires accrochés sur les arbres sont de très bonnes alternatives pour apporter de la lumière sur votre terrasse. N’oubliez pas non plus les bordures de marches pour délimiter votre allée.

Pour le reste, ajoutez une touche personnalisée de votre part. Quelques accessoires décoratifs seront les bienvenus. Choisissez juste ceux qui conviennent avec l’extérieur et surtout n’encombrez pas trop votre espace.

Quelle couleur choisir pour la façade ?

Posted by admin on
0
Façade

A l’arrivée de l’été, il est indispensable de rénover l’extérieur afin de pouvoir y passer du temps et de profiter du coup de soleil. Pour ce faire, pensez à bien entretenir votre façade. En effet, elle est souvent agressée par la pollution et les champignons, ce qui favorise la formation des tâches et la décoloration de la façade. Il est alors nécessaire de refaire la peinture et de choisir la meilleure couleur pour un rendu harmonieux et chaleureux. Découvrez dans cet article, quelques pistes pour vous aider dans votre choix.

Les couleurs neutres

Si vous voulez avoir une façade moderne dans le style de la maison d’architecte, vous pouvez choisir les couleurs neutres. Les plus utilisées sont les tons gris et le blanc. La première option apporte une touche d’élégance et de fermeté. Vous avez le choix entre le gris clair ou le gris foncé. Pour plus d’idées et d’informations, vous pouvez visiter la page officielle hlipeinturedecoration.be. Pour le blanc, c’est la meilleure option si de base, votre façade a été de couleur claire. Le blanc cassé est le plus apprécié par les internautes grâce à la luminosité qu’elle apporter.

Les couleurs chaudes

Si vous voulez apporter un peu de chaleur à votre façade extérieure, optez pour les couleurs chaudes. Il s’agit du jaune, du rouge ou de l’orange. Ces couleurs donneront un aspect accueillant à votre maison. Elles apportent du peps et de l’éclat. De plus, votre maison saura réchauffer le paysage dans la commune où vous vous trouvez.

Les couleurs froides

Ces couleurs sont les opposées des couleurs chaudes. Elles sont à adopter pour les maisons qui se trouvent au bord de la mer. Vous avez l’embarras du choix mais les plus utilisées par les internautes sont le bleu et le vert. Vous pourrez opter pour toutes les nuances, qui est aujourd’hui à la mode. Les architectes proposent ces couleurs car elles sont modernes et facile à visualiser.

Une façade totalement noire

Si vous avez plusieurs accessoires de décoration ou des plantes dans votre extérieur, vous pouvez opter pour une façade noire. Le rendu est spécial et exceptionnel et vous saurez vous démarquer des autres maisons autour de la vôtre. Vous pouvez utiliser des contrastes si vous n’osez pas le noir. Cette couleur est chic et élégante.

Quelques conseils sur la couleur

Outre les couleurs données précédemment, il existe des conseils et des astuces pratiques pour vous permettre d’avoir une meilleure façade :

  • Choisissez 3 couleurs au maximum si vous n’aimez pas les couleurs uniques ;
  • Tenez compte de l’orientation de votre maison lorsque vous choisissez les couleurs car si elle est toujours exposée au soleil, il est préférable d’opter pour des tons clairs ;

Evitez de choisir un blanc pour votre façade car cette couleur se salit plus vite étant donné les salissures de l’extérieur. Vous serez amené à rénover plusieurs fois pendant l’année.

Si vous ne savez pas quel choix faire, vous pouvez faire appel à des professionnels pour vous aider. Il faut également vous mettre en tête qu’il existe des couleurs qui ne sont pas autorisées, il est préférable de vous informer sur le sujet.

5 Astuces pour éviter l’excès de chaleur dans une petite maison

Posted by admin on
0
Pièces
5 Astuces pour éviter l’excès de chaleur dans une petite maison

En période estivale, la canicule s’invite chez vous à tout moment de la journée et même en soirée. Il devient primordial de rafraîchir son espace de vie pour sentir le confort même en cas de forte chaleur.

On a la fâcheuse habitude de pousser la climatisation à fond ou de camper devant son ventilateur, mais il existe d’autres moyens d’atténuer l’excès de chaleur sans recevoir une facture très salée à la fin du mois. Donc, adoptez la green attitude sans plus attendre en découvrant ici les meilleures astuces pour rendre votre intérieur plus frais.

1. Réduire l’usage des appareils électriques

Les appareils électriques participent à l’apport de chaleur considérable dans votre intérieur, même en mode veille. Une bonne raison pour diminuer son usage afin d’avoir un air plus frais qui circule dans votre espace de vie. Il suffit de déconnecter les machines inutilisées et réduire l’utilisation des appareils de cuisson qui augmente la température à vitesse grand V.

Cette astuce permettra également de diminuer votre consommation d’énergie, donc de réduire la note de facture. Privilégiez une alimentation froide et saine, les plats idéals pour la saison estivale. Pour trouver d’autres moyens de limiter la consommation électrique, faites un tour sur chauffagiste.biz.

2. Favoriser les vêtements en fibres naturelles

Les tissus synthétiques ne sont pas idéals pour une chaleur accrue au quotidien. Il n’aspire pas la sueur et traine beaucoup de mauvaises odeurs, donc très déplaisant à porter. Par contre, les fibres naturelles sont plus souples et plus légères. Ils ont la réputation d’être plus meilleurs que le coton.

Le lin est spécialement recommandé pour le linge de maison surtout pour les draps de lit. Cette étoffe a la réputation d’être thermorégulateur puisqu’il procure de la fraîcheur et de la brise en l’été, et maintien la chaleur en période hivernale. Faute de se balader en tenue d’Ève, les maillots de bain font bien l’affaire.

Mouiller le revêtement sol ou étirer du linge humide

L’eau s’évapore facilement au contact d’une température élevée. Cette vaporisation conçoit une brise de fraîcheur au passage du moindre courant d’air. La fraîcheur du vent se ressent immédiatement. Si le revêtement se prête à la pratique comme le carrelage ou la pierre naturelle, il suffit d’un coup de serpillère très humide surtout aux alentours des fenêtres.

La température baisse également d’un cran si vous prenez le temps de verser régulièrement de l’eau sur le balcon, la terrasse ou devant la porte. La sensation de fraîcheur se ressent avec quelques linges étalés devant la fenêtre ou des rideaux un peu mouillés.

3. Poser des pots de plantes

La verdure a la vertu à baisser la température des parois jusqu’à 7°, une aubaine pour les petites maisons puisque les plantes grimpantes peuvent recouvrir rapidement les façades les plus exposées de la maison. Le rebord des fenêtres a la capacité d’accueillir quelques pots de fleurs, mais il faut prendre le temps de bien les arroser le soir pour empêcher la brûlure. Les plantes vertes à larges feuilles ont aussi le don de rafraîchir et de purifier l’air intérieur.

S’investir dans l’isolation thermique d’une maison

Posted by admin on
0
Isolation
S’investir dans l’isolation thermique d’une maison

Changer les vieux équipements est le premier réflexe quand la consommation d’énergie augmente considérablement, surtout en période hivernale. Mais il existe un autre investissement plus rentable à double bienfait : l’isolation thermique. Elle augmente remarquablement le confort thermique de la maison tout en réduisant les dépenses énergétiques. Mais quelles devront être les zones prioritaires ?

L’isolation thermique d’une maison : un investissement durable

Une isolation adaptée à la maison assure un confort thermique ainsi qu’une économie d’énergie. Elle permet aux équipements de chauffage et de ventilation d’optimiser leur fonctionnement. L’impact sur l’environnement se réduit également, particulièrement le réchauffement climatique. Un recours à une isolation de bonne qualité couvre la plupart des besoins en énergie via les énergies renouvelables. Les équipements électriques deviendront des matériels d’appoint.

Remplacer les vieux équipements sans penser à l’isolement ne fait que réduire la consommation d’énergie sur une durée limitée. Pareillement pour le changement des fenêtres qui n’a aucun impact sur la diminution de la consommation habituelle. Les bénéfices de ces actions d’investissement s’évaluent entre 10 à 13 %. Ce qui nous ramène à la meilleure option, qui est d’améliorer l’isolation thermique de la maison.

L’isolation thermique d’une maison : les travaux à réaliser

Dans une maison neuve, il est plus astucieux d’installer l’isolation sur la totalité des parois de la maison. Pour une ancienne demeure ou une demeure en rénovation, l’isolation thermique s’installe par zones et les travaux s’effectuent sur quelques années. Dans un premier temps, il faut localiser les parois de la maison qui provoquent une diminution d’énergie optimale. Puis, réaliser les travaux par ordre de priorité si le budget reste limité :

Il faut prioriser l’isolation des combles et de la toiture qui se présente comme une véritable mine d’économie d’énergie. La zone se traite très facilement ; s’en suivent les murs qui permettent également d’optimiser les dépenses d’énergie. Dans le cas d’une nouvelle construction, il faut bien choisir les matériaux. Si le budget reste restreint, il est plus judicieux de favoriser les façades nord, ensuite les façades ouest qu’il faut protéger contre l’humidité ;

par la suite, isoler les portes et fenêtres permet également de réduire les calories énergétiques ainsi que diminuer l’impact des nuisances sonores. Calfeutrer les joints est l’option économique et le survitrage ou un double vitrage, mais aussi un doublage plastique coûte un peu plus cher ; l’isolation des sols se retrouve en bas de la liste puisque les travaux sont difficultueux. Il est important de connaître la constitution du plancher et de la nature du lien entre le plancher et les parois verticales à proximité.

Généralement, une isolation à haute performance convient à une maison neuve. Cette action permet de réduire au minimum les besoins en énergie électrique et d’orienter les investissements sur les équipements en énergie renouvelable. Les dépenses énergétiques seront considérablement limitées sans lésiner sur le confort et le bien-être des habitants de la maison. Pour une vieille maison, la combinaison de l’isolation des parois avec la ventilation mécanique et les fenêtres et opacification réduit à moitié les consommations d’énergie donc de payer la moitié des factures habituelles.