Il n’est pas très esthétique, voire dangereux pour son bâti de laisser fleurir les moisissures pour les années suivantes. La rénovation chez une façade ancienne ne revêt pas simplement un souhait d’esthétique, bien que cela y contribue largement, mais est très bénéfique à la santé de l’ensemble du mur. Nous délivrons tous les manières de procéder.

Évaluez la pathologie de la façade

Une vieille façade aurait forcément fait face à des intempéries successives. Bien que la maçonnerie aurait été édifiée par un architecte qualifié, il est évident qu’il n’arriverait pas à défier le temps sans entretien.  Vous êtes ainsi sollicité à évaluer les éventuelles pathologies bien que son grand âge apparaisse à première vue.

On peut catégoriser les pathologies en fonction de leurs origines.  En premier les moisissures qui sont souvent les résultats de l’humidité non maîtrisée comme une mauvaise gestion des pluies, des remontées capillaires ou une mauvaise exposition. Cela peut affecter largement les maçonneries internes. Les fissures et cassures, de leurs côtés, peuvent émaner des défauts de stabilisation de gros œuvre ou une simple fragilité du revêtement ancien de la façade. Adressez-vous à la-renovation-moderne.be, ou des spécialistes de la rénovation façade pour en comprendre davantage.

Rendez-vous auprès de la mairie

Si les travaux d’intérieurs ne mentionnent pas tellement de nécessité à approcher la mairie sauf pour une extension de la surface habitable, les travaux d’extérieur sont cités par le code de l’urbanisme ou PLU. Ce dernier fait référence aux matériaux et couleurs autorisées en fonction de votre emplacement. C’est un cas à revoir soigneusement si votre habitation est à proximité d’un monument historique, d’un site protégé. De même, il faut noter que si elle s’ouvre ou est proche d’une voie mitoyenne ou même publique, vous êtes tenus d’avertir les voisins ou les passants. A rappeler qu’en amont, une rénovation de la façade implique l’installation des échafaudages, la protection de l’environnement contre des éventuelles projections de poussières, de liquides et des gravats.

Nettoyage et traitement de la façade

Les techniques de nettoyage sont diverses et à choisir en fonction de votre budget, de l’état du mur et aussi de son accessibilité. Il y a le nettoyage à sec par l’usage d’un abrasif en vue de réaliser cette procédure à sec, le dégraissage du mur, la projection à haute pression d’eau, des produits de nettoyage. Les produits doivent être des anti-mousses, des cristaux de soude, du vinaigre blanc, de l’eau de javel ou de la potasse. Terminez le nettoyage par un traitement hydrofuge.

Rénovation ou réfection de la façade

La façade si elle est simple aurait besoin d’être repeinte.  Le cas échéant, si les pathologies ont pris de l’ampleur, vous devez refaire son enduit en tâchant de ne pas oublier le primaire d’accroche et de choisir par la suite entre la version d’enduit aérien ou hydraulique. Le dernier étant le plus résistant si le premier est abordable. C’est le même cas pour un crépi sauf qu’il requiert la nécessité d’une belle finition.

There are currently no comments.